Vignes d'Ile de France

Publié le 16 Octobre 2017

Bercy village, Par Véronique PAGNIER (Travail personnel) [Public domain], via Wikimedia Commons

Bercy village, Par Véronique PAGNIER (Travail personnel) [Public domain], via Wikimedia Commons

Pourquoi ne pas profiter de cette période de la fête des vendanges, à Montmartre, pour découvrir, ou redécouvrir, les vignes de Paris et de la région parisienne ?

Les vignes parisiennes les plus connues sont celles de Montmartre, dont la vendange annuelle donne lieu à une belle fête. De là, assez logiquement, vous irez visiter les parcelles de vignes du Clos de Bercy, près de Bercy Village, au lieu parisien de la vente de vins depuis des siècles. Mais d'autres lieux recréent la vigne à Paris et en banlieue, comme le clos des Morillons, au parc Georges Brassens, dans le 15ème arrondissement. Le 20ème arrondissement cache également sa parcelle, le clos Belleville, au sein du parc du même nom. Le parc lui même était planté de 500 m² de vignes, jusqu'en 1992, alors que le quartier était cultivée par la vigne, depuis les caroligiens. Non loin de là, dans le 19ème arrondissement, la butte Bergeyre abrite également un clos, depuis 1995, de 600 m². Plantée à l'emplacement d'anciens abattoirs à chevaux, entre la place du colonel Fabien et les buttes Chaumont (accessible par la rue des Chaufourniers), la première récolte de 2010 a permis de recueillir 151 kg de raisins, donnant environ 100 litres de jus après pressage.

Le plus petit clos parisien se situe dans le 6ème arrondissement. Le clos Saint Juliénas comporte une  dizaine de pieds de Gamay, dans le square Félix Desruelles, auprès de l'église Saint Germain des Prés. Quelques vignes sont à l'ombre d'une autre église, dans le 7ème arrondissement de Paris, dans le jardin du presbytère de l'église Saint François Xavier, à 2 pas de l'hôtel des Invalides. Le seul domaine privé de Paris se situe à Bagatelle, au coeur du bois de Boulogne. Le domaine de la vigne, également lieu de séminaires et de réceptions, est aussi un domaine viticole, comptant 400 ceps de vignes et un chai de production.

La région parisienne n'est pas en reste. Le clos Ferout travaille ses 3.500 pieds de pinot noir en bio, à Le Heaulme, dans le Val d'Oise. Il faudra un peu d'attente avant de déguster les premières bouteilles, les premières vendanges étant prévues pour 2020. La ville de Suresnes, quant à elle, propose une parcelle municipale, le Clos du Pas Saint Maurice, produisant un vin blanc, à base de Chardonnay et Sauvignon, en culture raisonnée. Les bouteilles, vendues entre 11 et 14 €, sont achetables auprès de l'office du tourisme de Suresnes. Un nouveau vignoble vient également d'être crée dans les Yvelines, à Davon. Les 3 jeunes fondateurs de la Winery Parisienne, chai urbain installé dans Paris, il y a deux ans, fonctionnant avec l'achat de vendanges extra régionales, se sont lancés dans l'aventure de la viticulture francilienne, en y plantant 16.000 pieds de vignes, de Chardonnay, Chenin,  Merlot et Pinot noir. A Argenteuil, comme à Suresnes, c'est la municipalité qui a relancé la culture de la vigne, en l'an 2000, en replantant une parcelle de 7.800 m².

Rédigé par Véronique Pagnier

Publié dans #Vins de France, #oenotourisme, #Patrimoine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article