Vins de Savoie

Publié le 5 Novembre 2017

Par JPS68 (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Par JPS68 (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Avec l'arrivée de l'hiver, quelques plaisirs, sportifs ou gastronomiques évoluent. Une envie de faire du ski, en famille, avec les gourmandises en fin de journée. Après une pose de vins chauds, au milieu des pistes, le temps des soirées fondues savoyardes et des raclettes entre amis arrive. Point commun de ses deux type de plats, le vin de Savoie.

Le vignoble de Savoie s'étend sur quatre départements : une commune en Isère, Chapareillan, deux communes dans le département de l'Ain, Corbonod et Seyssel, mais surtout 24 en Haute-Savoie et 28 en Savoie. En 2012, la production des 2200 hectares ont permis la vente de 16 millions de bouteilles. Les vins savoyards sont essentiellement connus en blanc, mais une production de rouge est également proposée. Au vu de l'environnement géographique (altitude) et climatique (plus froid l'hiver que dans d'autres régions viticoles), une grande partie des cépages utilisés ne se retrouve que localement. Même si le chardonnay, le pinot noir, et le chasselas sont présents, le jacquère et la roussanne, pour les blancs et le gamay, ainsi que la mondeuse, pour les rouges, tiennent une place de premier rang. Quelques vignerons réhabilitent également un ancien cépage rouge, le persan.

La production se partage entre la Rousette de Savoie AOC, Seyssel AOC, et Vin de Savoie AOC. Cette dernière compte 16 dénominations géographique, don l'Aspremont est certainement la plus connue. La région viticole de Savoie compte également une IGP : le vin des Allobroges, depuis 1976. Elle est produit dans le département de l'Ain, la Savoie et la Haute Savoie. N'oublions pas les douceurs sucrés, que l'on peut accompagné de Crémant de Savoie.

Liste des dénominations géographiques des vins de Savoie (depuis 1973)

  • Abymes (AOC)
  • Apremont (AOC)
  • Arbin (AOC)
  • Ayze (AOC)
  • Chautagne (AOC)
  • Chignin (AOC)
  • Chignin-bergeron (AOC) (ou bergeron)
  • Crépy (AOC)
  • Cruet (AOC)
  • Jongieux (AOC) depuis 1983
  • Marignan (AOC)
  • Marin (AOC) depuis 1983
  • Montmélian (AOC)
  • Ripaille (AOC)
  • Saint-Jean-de-la-porte (AOC)
  • Saint-Jeoire-prieuré (AOC)

La liste originale de 1973 comprenait aussi Charpignat et Sainte-Marie-d'Alloix, deux crus disparus depuis.

En savoir plus :

Les vins des terroirs de Savoie, livre d'André Combaz, de 1992 : livre intéressant pour ses jolies planches ampélographiques et ses cartes géologiques très précises. 

Rédigé par Véronique Pagnier

Publié dans #Vins de France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article