La soupe des vendanges

Publié le 22 Novembre 2017

Il s'agit d'un copieux pot-au-feu à base de jarret, de gîte et de plat de côtes, garni de navets, de carottes, de poireaux et de chou. Ce mets est cuisiné le plus souvent à la fin des vendanges ou à la sortie des vins primeurs.

La soupe des vendanges

Ingrédients

Ce pot-au-feu nécessite : plat de côtes, jarret, gîte à la noix, oignon piqué de clous de girofle, gousses d'ail, bouquet garni, chou, carottes, navets, panais, poireaux, branche de céleri, gros sel et poivre en grains.

Préparation

Il faut prévoir une grande marmite qui pourra recevoir un litre de vin et deux litres d'eau ainsi que les viandes et légumes. Le plat de côtes, le jarret et le gîte sont d’abord saisis puis recouvert du bouillon jusqu’à ébullition. Chou, carottes, navets et panais sont ajoutés. Viennent ensuite l’oignon, les gousses d'ail et le bouquet garni, puis on sale et on poivre. Après deux heures d’ébullition sont ajoutés les blancs de poireaux et les branches de céleri, la dernière cuisson dure trois quart d’heure.

Dégustation

Les viandes sont coupées en morceaux et tous les légumes égouttés. Disposez l’ensemble dans un grand plat chaud et servez le bouillon dans une soupière. C’est un vin rouge qui accompagne ce pot-au-feu, généralement celui qui a servi à réaliser le bouillon.

Rédigé par Michel Reyne

Publié dans #Divers, #Patrimoine, #Vins de France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article