Les Coteaux champenois et l'UNESCO

Publié le 24 Novembre 2017

Les Coteaux champenois et l'UNESCO

Suite à l'inscription des « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au patrimoine mondial de l’UNESCO », par l’Association « Paysages du Champagne », créée en 2007 pour structurer la démarche, les 21 membres du Comité du Patrimoine mondial réunis à Bonn, en Allemagne, on donné un avis favorable le 4 juillet 2015. Il s’agit des lieux où fut développée la méthode d’élaboration des vins effervescents, grâce à la seconde fermentation en bouteille, depuis ses débuts au XVIIe siècle jusqu'à son industrialisation précoce au XIXe siècle. Le bien se compose de trois ensembles distincts : les vignobles historiques d’Hautvillers, Aÿ et Mareuil-sur-Aÿ, la colline Saint-Nicaise à Reims et l’avenue de Champagne et le Fort Chabrol à Epernay. La superficie totale est de 1 101,72 hectares.

La liste des lieux proposés est composé de 14 éléments :

  • Les coteaux d’Hautvillers

  • Les caves coopératives d’Hautvillers

  • La cave Thomas à Hautvillers

  • Les coteaux d’Aÿ

  • Les caves d’Aÿ

  • Les coteaux de Mareuil-sur-Aÿ

  • Les caves de Mareuil-sur-Aÿ

  • La colline Saint-Nicaise

  • Les caves Pommery, Ruinart, Veuve-Clicquot, Charles Heidsieck

  • Les caves Taittinger

  • Les caves Martel

  • L’avenue de Champagne

  • Le Fort Chabrol

  • Les caves de l’avenue de Champagne

Les critères sont basés sur un système agro-industriel, qui a structuré non seulement le paysage, mais aussi l’économie locale et la vie quotidienne, qui résulte d’un long processus de développement. Les femmes et les héritiers franco-allemands des anciennes foires de Champagne ont joué un rôle particulier dans l’évolution, qui plonge ses racines à Hautvillers, dans les collines d’Aÿ, le cœur du vignoble.

 

En savoir plus : Fiche UNESCO

Rédigé par Véronique Pagnier

Publié dans #Vins de France, #oenotourisme, #Patrimoine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article